Nos projets


Projet d’étude Hépatite
Le projet de recherche sur l’hépatite virale B.
L’hépatite B une maladie virale transmissible lors des rapports sexuels non protégés, par le sang ou de la mère à l’enfant et également entre jeunes enfants.
Cette étude dont la mise en œuvre débutera courant janvier 2017 sur toute l’aire du SSDS et est prévue pour enrôler environ 5000 individus toutes les tranches d’âge de cette population.
L’objectif de l’étude est de déterminer la prévalence et les facteurs de risque de cette maladie au sein de la population de Nouna.
Les enquêteurs de cette étude sont des techniciens de laboratoire assermentés qui vont recueillir un certain nombre d’informations à savoir :

  • des informations socio démographiques
  • des informations sur le mode de vie (comportement sexuel, consommation de drogue intraveineuse, usage commun de matériel tranchants)
  • des informations sur les antécédents médicaux (antécédent de transfusion sanguine, de transplantation d’organe).


Ils procéderont après entretien à un prélèvement de sang chez tous les participants (600 microlitres).
Les Enquêteurs recueilleront le consentement des participants avant leur inclusion à l’étude.



Projet d’étude bleu de methylène


EVALUATION DE LA SECURITE DE L’ARTESUNATE-AMODIAQUINE COMBINEE AU BLEU DE METHYLENE OU A LA PRIMAQUINE POUR LE TRAITEMENT DU PALUDISME SIMPLE A PLASMODIUM FALCIPARUM CHEZ DES ENFANTS AFRICAINS ».


Cible de l’étude : les enfants âgés de 6-59 mois présentant des signes de paludisme simple dans lobservatoire démographique et de santé de Nouna.



Projet d’étude ACASIS
L’étude ACASIS a pour objectif principal de collecter des informations sur les perceptions des populations sur les vagues de chaleur récentes, sur leurs impacts sur leur santé et sur les stratégies mises en œuvre pour s’adapter à ces périodes de très fortes chaleurs. Les questionnaires (ménage & individus) sont conçus pour permettre de collecter des informations sur les caractéristiques économiques, sociales et démographiques des ménages ; sur l’environnement de vie des individus enquêtés, sur leur perception des changements climatiques et plus particulièrement des vagues de chaleur, sur leur état de santé et sur leurs comportements destinés à se protéger de la chaleur et de ses effets négatifs sur la santé et les activités humaines. L’enquête utilise une méthodologie développée par un groupe de chercheurs (socio anthropologues, démographes, géographes, agronomes, climatologues) venant des Universités de Cheikh-Anta-Diop à Dakar, de Gaston-Berger à Saint-Louis, ainsi que de l’IRD, le CSN, l’ANACIM, au Sénégal, et l’ISSP, le CRSN et la DGM au Burkina Faso.
Il s’agit essentiellement :

  • d’identifier les caractéristiques sociales, démographiques et économiques susceptibles de réduire la vulnérabilité des populations à la chaleur ;
  • d’identifier les environnements domestiques les plus protecteurs face à la chaleur ;
  • de collecter des indicateurs sur les signes/symptômes physiologiques exprimant une sensibilité à la forte chaleur (maladies chroniques, infectieuses…) ;
  • de recueillir les perceptions que les populations rurales ont des changements globaux et des vagues de chaleur ;
  •  d’analyser les stratégies d’adaptations des populations face aux périodes de très forte chaleur .


Projet d’étude NUCTRICLIM
Il s’agit de la variabilité de la météo et la production alimentaire des ménages à la dénutrition de l’enfance au niveau des ménages à l’égard d’une population agricole de subsistance de Nouna, Burkina Faso
Cette étude vise à identifier l’impact de la météo sur la production agricole et l’influence subséquente sur l’état nutritionnel de l’enfant de moins de cinq (05) ans. L’enquête sur la nutrition se concentre sur les enfants de moins de 5 ans, sur leur état de santé et leur développement. 
Contenu de l’enquête

  • Enquête socioéconomique


Les habitudes alimentaires des enfants de moins de 5 ans
La situation des récoltes du ménage

  • Les mesures anthropométriques de l’enfant et de la mère (taille, poids, périmètre du bras gauche) 
  • Enquête sur les champs et les récoltes
  • Position GPS du ménage et la mesure des champs


NB : Cette étude part du constat que le bien-être nutritionnel et sanitaire de votre enfant est lié à la variabilité de la météo, comme les sécheresses et la pluie irrégulière. Étant donné qu’un enfant de moins de 5 ans est particulièrement vulnérable à un manque de nourriture suffisant et nourrissant, nous sommes préoccupés par ses implications immédiates et à long terme. La dénutrition implique que l’enfant est trop petit et mince pour son âge, selon les normes définies à l’échelle internationale. Par conséquent, il est susceptible de développer une capacité de réflexion limitée et montre une plus grande probabilité de maladie et décès.
Afin de comprendre la relation entre la météo et l’état nutritionnel de l’enfant, le revenu agricole.



Projet d’étude sur la résistance aux antibiotique chez les enfants de 6 à 59 mois



Projet d’étude EPIMAL002


 Le centre de recherche en santé de Nouna depuis plus de 10 ans, travaille dans la lutte contre le paludisme à travers ses travaux de recherche. Ces recherches se sont focalisées sur la recherche de nouveaux médicaments, sur les résistances aux antipaludiques, sur les moustiquaires imprégnés ainsi que sur la lutte anti vectorielle. Les résultats ont permis la mise en place de politique sanitaire.
Depuis 2013, le CRSN, participe activement, en vue de l’implémentation du vaccin RTS’S, avec le laboratoire GSK, à la recherche de preuves probantes sur la prévalence du paludisme. Aussi, il contribue avec différents autres centres de recherche, depuis 2015, à l’estimation l’incidence des évènements indésirables d’intérêts spécifiques et de la méningite avant l’implémentation du vaccin RTS,S. Les chercheurs du CRSN sont très motivés et travaillent avec abnégation, dans une communauté participative, à l’achèvement du premier vaccin contre le paludisme.



Projet d’étude ARISE