Transformation du Ministère de la Santé du Burkina Faso à l’heure du PNDES

La vision nouvelle du ministre de la santé
La transformation du Ministère de la Santé du Burkina Faso à l’heure du PNDES, de la Gestion axée sur les résultats et du budget-programme, 2017-2020
« Je veux un système national de santé qui valorise la prévention et qui fait de l’approche communautaire des soins de santé primaires le socle de la marche du Burkina Faso vers la couverture sanitaire universelle » dixit professeur Nicolas MEDA, ministre de la santé.
Le pilier central du PNDES repose sur le développement du capital humain. Le capital humain défini dans le PNDES est l’ensemble des aptitudes, talents, qualifications ou expériences accumulés par un individu et qui déterminent en partie, sa capacité à travailler ou à produire pour lui-même ou pour les autres. C’est autour de ce pilier que se décline désormais l’agenda national du développement de la santé de la population du Burkina Faso. Il est connu de tous aujourd’hui qu’investir dans la santé est rentable pour le développement. Une population dans un état de complet bien-être physique, mental et social.