Collaboration CRSN-CNRFP-Path

Plusieurs études menées ont démontré que les moustiques développeraient une résistance aux insecticides utilisées pour l’imprégnation des moustiquaires. Conscient de ce fait, il est judicieux de mener des actions de recherche afin de trouver les solutions idoines pour permettre un système de santé adéquat à nos populations.
Ainsi, le Ministère de la santé à travers Programme National de lutte contre le Paludisme, le Centre National de Recherche et de Formation sur le Paludisme (CNRFP) à Ouagadougou et le Centre de Recherche en Santé de Nouna (CRSN) en collaboration avec l’organisation Path (Basée à Liverpool en Angleterre) ont décidé d’unir leur force pour mener une lutter anti vectorielle.
Ce projet de recherche qui va s’étendre sur 3 années, aura pour objectif d’introduire dans quatre (04) régions de notre pays des moustiquaires de deuxième génération et suivre leur impact sur la réduction de cas de paludisme.
Les régions provisoirement concernées par ce projet sont : La Boucle du Mouhoun, les Cascades, les Hauts Bassins et la région du Sud-Ouest.
En prélude au lancement futur de ce projet, les différents acteurs ont tenu ce mardi 18 septembre à Nouna, une rencontre de prise de contact et discuter de certains aspects de la mise en œuvre prochaine dudit projet, qui à terme devra permettre de tendre vers l’objectif d’élimination du paludisme d’ici l’an 2030.

Portfolio